Historique du bison

Après l’extinction du mammouth, le chasseur s’attaqua au bison. Il y a environ 10 500 ans, le bison représentait l’espèce dominante. Il doit sa survie à son adaptation aux plaines herbeuses de la période post-glaciaire.

Les premiers habitants des Grandes Plaines chassaient en général le bison de la même manière que l’antilope, en prenant les troupeaux au piège dans des goulets débouchant au sommet de falaises abruptes. Chaque années, des milliers de bisons étaient abattus, parfois en si grand nombre qu’il était impossible d’utiliser toute

Au XIXème siècle, le bison a été fortement chassé aux Etats-Unis. Les estimations faites actuellement de la population de bisons présents vers l’année 1800 sont de l’ordre de 70 millions de têtes et quelques milliers seulement 100 ans plus tard.

1902 : Le congrès accorde 150 000 dollars pour sauver le dernier troupeau sauvage situé dans le Yellowstone National Park (USA).

1906 : Les parlementaires refusent d’acheter ou de prendre en charge le plus grand troupeau privé du pays. Son propriétaire, un métis indien, Michel Pablo, vendit ses 709 bisons à l’Etat Canadien.

1909 : Regrettant d’avoir laissé partir ce troupeau, le Congrès décide d’acquérir 7 500 hectares dans le Montana pour y établir un élevage fédéral de bison.

Aujourd’hui : Le bison américain est considéré sauvé, mais il a perdu une partie de ses instincts sauvages et ne peut plus effectuer ses migrations.