Le bison d’Amérique du Nord

Description:

C’est le plus gros mammifère terrestre du continent Américain. La partie avant du corps est recouverte d’une toison laineuse de couleur brune, pouvant tirer sur le noir. La tête est surmontée d’une sorte de crinière volumineuse entre les cornes. Le menton s’orne chez les mâles d’une importante barbe.

Les bisons sont des herbivores ruminants, comme les bovins, et leurs anatomies sont très voisines. Par ailleurs, leur squelette diffère par le nombre de paires de côtes, 14 au lieu de 13 chez le bovin.

 

FICHE TECHNIQUE

Classe : Mammifère

Famille : Bovidés

Genre : Bison

Espèces : Bison Bison Bison, avec 2 sous-espèces : bison des bois  bison des plaines

Espèces disparues : Bison Priscus, Bison latifrons, bison taylori et bison occidentalis.

Appellation : mâle : bison; femelle : bisonne; jeune de moins d’un an : bisonneau

Poids à la naissance : 15 à 25 kg

Poids adulte : Mâle : 800 à 1 200 kg, Femelle : 500 à 700 kg

Hauteur au garrot : 1,60 à 2 m.

 PETIT HISTORIQUE DU BISON D’AMERIQUE

Le bison a été pendant longtemps le gibier de prédilection et l’économie de base de nombreuses tribus indiennes. A la fin du XVIIème siècle, le commerce avec les colons blancs pousse les indiens à accentuer la chasse aux bisons, chose rendu facile par l’introduction de l’arme à feu. Dans le courant du XIXème siècle, la destruction des troupeaux a été effectuée par les blancs. Deux objectifs : le profit et la destruction de la « race ».

 HABITAT – MOEURS – TRAIT DE CARACTERE

L’instinct de survie très prononcé de l’espèce lui permet de s’adapter à de nombreux climats. L’adaptation de son pelage aux variations climatiques lui permet d’affronter les froids extrêmes et les puissants blizzards. Par nature, le bison assimile très bien les fourrages pauvres ou les mousses et lichens en hiver. Il lui est aussi indispensable d’avoir à sa disposition de l’eau propre et quelques arbres pour se gratter ou pour trouver de l’ombre.

La nature de ses animaux demande à ce qu’ils soient traités avec la plus grande considération en raison des réactions sauvages bien ancrées dans leurs caractères. Le bison vient facilement vers son propriétaire mais ne veut pas être caressé, il reste un animal sauvage, souvent dangereux (femelles avec petits ou mâles en rût) et qui cherche à dominer toutes autres espèces animales.

Il est conseillé de ne jamais leur faire confiance et de ne jamais tourner le dos car l’individu en charge recule rarement devant l’adversaire.

QUALITE DE LA VIANDE

 L’optimum qualitatif et quantitatif du bison est atteint à l’âge de 36 à 42 mois pour les mâles.

La structure musculaire est à fibre courte et fines, ce qui rend la viande tendre et juteuse avec une sensation de fondant sous le palais. En Amérique du Nord, la viande de bison est recommandée dans certains régimes en raison de :

  • sa richesse en protéines
  • sa pauvreté en cholestérol
  • sa valeur hypoallergique

Comparaison de plusieurs viande en teneurs en cholestérol (mmgr/100 gr.)

bison          40
Bœuf          85
Poulet         88
Caribou      111
Wapiti         81
Chevreuil    77
Thon           65
Raie            57